LES PORTS BASQUES À VÉLO : DE ZARAUTZ À LEKEITIO

Equipe SJLO, composée de 6 Lurons et une Luronne. Moyenne d’âge : 66 ans. Distance parcourue : 105km. Gain d’altitude : 1240m
Température moyenne : 20,1 °   Soleil radieux, grand ciel bleu
Points forts : ambiance amicale, rires, plaisanteries…..

 

Après quelques oublis, le bidon pour l’un, le casque pour l’autre, l’emplacement du parking pour tous, nous garons les voitures sur un terrain vague. La bonne humeur retrouvée chacun enfourche sa petite reine pour quitter au plus vite l’animation citadine de Zarautz. Nous rejoignons la route de la Corniche, bordée par la mer Cantabrique, qui nous permet d’atteindre Getaria (et sa pause-café), Zumaya dans la fraîcheur automnale. Le soleil caresse de ses premiers rayons nos mollets encore paresseux tout en éclairant les ondes maritimes naissantes qui frémissent au rythme de nos pédaliers.

Direction Deba où la route s’enfonce dans des paysages variés à la topographie surprenante pour une sortie touristique intitulée « Les Ports Basques » ! La vue aérienne permet de découvrir les ports les uns après les autres et nous invite à descendre les visiter. Mutriku, accroché à sa falaise et niché au fond de sa crique, nous réserve sa vertigineuse descente et sa symétrique au pourcentage élevé pour rejoindre la route.

Dernière étape, la plus majestueuse, sillonne entre forêts de pins et d’eucalyptus aux senteurs enivrantes, de quoi oublier qu’il faut pédaler pour avancer. Alors que nous prenons de l’altitude, quelques criques agrippées aux falaises plongent dans l’Océan et offrent des points de vue spectaculaires.

Au détour d’une pointe rocheuse, apparait Lekeitio et sa descente vers son port animé de bars qui nous attendent toute terrasse ouverte! Alors que pinchos et bières viennent récompenser nos efforts, le compte à rebours se met en place et la pause minutée (contrainte horaire du retour) nous fait économiser les euros prévus à satisfaire nos papilles mises en éveil depuis Deba !!!

Nos bienheureux cyclistes, légers et court- vêtus reprennent le chemin du retour laissant derrière eux les traces de leur festin, l’île San Nicolas…. et retrouvent avec plus ou moins d’enthousiasme les côtes et descentes de l’aller (mais inversées !) dévoilant des paysages différents et tout aussi enchanteurs.

Merci au club qui, dans un souci de réduction des excédents budgétaires, a financé les frais de déplacement……..

A l’année prochaine………

Anne.

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close